…mais sans loi pour l’encadrer

A pro-life demonstrator holds a banner near police officers during a rally supporting South Korea’s anti-abortion regulations outside of the Constitutional Court in Seoul, South Korea, Thursday, April 11, 2019. In a major reversal, South Korea’s Constitutional Court on Thursday ordered the easing of the country’s decades-long ban on abortions, one of the strictest in the developed world. (AP Photo/Lee Jin-man)

En avril 2020, la Cour constitutionnelle sud-coréenne avait jugé l’interdiction de l’IVG contraire à la Constitution, et demandé au gouvernement de modifier la législation avant le 31 décembre 2020. Le délai ayant expiré, l’IVG en Corée du Sud est désormais en plein vide juridique.

Article à retrouver en intégralité sur La Croix.