…relancent le débat sur l’IVG

Cynthia Gonzalez, 38 ans, et son fils à La Pintana le 26 février. (Diego Urbina/Libération)

Plus de 140 femmes estiment être tombées enceintes à cause d’erreurs dans la fabrication et le conditionnement de leurs pilules contraceptives. La loi du pays, que féministes et associations veulent changer, ne leur permet pas d’avorter.

Article à retrouver sur Libération.