…soient admis à gouverner Hong Kong

La cheffe de l’exécutif de Hong Kong Carrie Lam durant la réunion annuelle de l’Assemblée nationale populaire (ANP), à Pékin le 5 mars 2021. PHOTO / KEVIN FRAYER / GETTY IMAGES ASIAPAC / AFP

C’est une transformation radicale du paysage politique de Hong Kong qui se profile, après la décision prise à Pékin de modifier le code électoral en n’admettant plus que des “patriotes” comme candidats.

Article à retrouver sur Courrier international.