…un parcours du combattant

Les Polonaises désirant avorter ont été mises à la double peine ces derniers mois par la décision du tribunal constitutionnel interdisant l’avortement en cas de malformation du fœtus mais aussi (et surtout) par la pandémie. Les voyages à l’étranger pour mettre un terme aux grossesses non désirées alors que de nombreuses restrictions sont toujours en place relèvent plus que jamais du défi.

Article à retrouver en intégralité sur Le Courrier d’Europe Centrale.