… « ne reconnaîtra plus » les passeports spéciaux britanniques

Cela pourrait signifier que les Hongkongais titulaires d’un passeport BNO ne pourront plus entrer en Chine continentale © Crédit photo : ANTHONY WALLACE AFP

Les passeports spéciaux britanniques permettent aux Hongkongais de se rendre au Royaume-Uni pour y vivre et y travailler cinq ans, avant de pouvoir demander la nationalité. 

Article disponible en intégralité sur le site Sud-Ouest.