…les femmes aux réunions (à condition qu’elles se taisent)

TOKYO, JAPAN – 2020/04/29: A woman walks through a closed shopping mall in Shibuya while wearing a face mask as a precaution during lockdown amid Coronavirus pandemic. The Japan government declared a state of emergency to cover Tokyo, Osaka, Saitama, Kanagawa, Chiba, Hyogo and Fukuoka prefectures from 7th April and will continue until May 6th. Tokyo governor Yuriko Koike has asked restaurants and bars to be closed. (Photo by Viola Kam/SOPA Images/LightRocket via Getty Images)

Au Japon, le parti au pouvoir a proposé d’intégrer davantage de femmes lors de ses réunions… à la condition qu’elles participent en tant qu’«observatrices». Il s’agit d’un geste « d’apaisement » après la polémique suscitée par les propos sexistes de l’ex-président du comité d’organisation des JO de Tokyo.

Article à retrouver en intégralité sur Madame Figaro.