…pour permettre une adoption rapide du texte

A l’Assemblée nationale, lors des questions au gouvernement, le 24 mars 2021. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS / AFP)

Son article 24, qui doit protéger les forces de l’ordre en opération mais a cristallisé les critiques, provoquant une levée de boucliers, a notamment été réécrit.

Article à retrouver sur France Info.