…à disposer de son corps, selon un rapport de l’ONU

Des manifestantes marchent pour le droit d’avorter dans le monde, à Paris le 28 septembre 2018. (MAXPPP)

Intitulé « Mon corps est le mien », le rapport détaille les atteintes aux droits des femmes dans ces pays, du viol à la stérilisation forcée en passant par l’imposition de tests de virginité et de mutilations génitales.

Article à retrouver sur France Info